Accueil/ L'élevage des poules/ Le poulailler

Un poulailler bien organisé pour des poules en bonne santé !

poulailler-pondoir-poule

C’est décidé, vous allez installer des poules dans votre jardin. Mais pour bien les recevoir, il vous faut un poulailler de bonne qualité et bien organisé. Avant toute chose, il faut choisir l’endroit où vous allez l’installer pour répondre aux attentes de vos nouvelles protégées. Car vos poules ont besoin d’un endroit sec et bien à l’abri du vent pour dormir tranquilles et pondre en toute sérénité.
Le matériau dans lequel est construit votre poulailler est primordial, il doit s’agir d’un bois suffisamment épais et imputrescible pour offrir une bonne résistance dans le temps. Ne vous contentez pas de la simple mention « poulailler en bois » ! Il y a mille sortes de bois et la plupart des bois utilisés dans la fabrication d’un poulailler pas cher sont de très mauvaise qualité (eh oui, on ne peut pas exiger la qualité à bas pris !), il vous suffit de vérifier le poids du colis pour vous en assurer. Autour de 20 kilos, n’espérez pas que votre poulailler passe plus d’un hiver dans le jardin. Sous l’effet des intempéries, du gel et des changements de température, le bois va bouger, se fissurer puis éclater. Le must est le bois de chêne, le châtaignier ou l’Acacias qui sont des bois naturellement imputrescibles : ils ne nécessitent aucun traitement pour résister à l’extérieur de nombreuses années. Ce sont des bois très denses et lourds. Il y a très peu de chances – voire aucune – qu’un poulailler acheté dans une jardinerie soit conçu dans ces essences. Aussi on cherchera un bois de pin douglas ou sylvestre, qui traité autoclave offrira une durabilité proche de celle du chêne. Et à un prix accessible. 

Le poulailler doit également être aéré, sans toutefois laisser passer des courants d’air trop importants. Placer les aérations en partie haute du poulailler et s’assurer qu’aucune ne laisse un interstice supérieur à 2 cm, sécurité des poules oblige !

Attention au nettoyage ! Celui-ci devra être assuré une fois par semaine, alors choisissez un modèle de poulailler pratique et bien conçu.

poulailler-Youmakit-planche-dejections

La planche de déjections pratique du poulailler YOUMAKIT.

 

Enfin, pensez aux accessoires indispensable pour vos poulettes ! Les trois accessoires principaux qu’il faut avoir dans son poulailler sont le pondoir (pour de bons oeufs le matin), la mangeoire (pour des poules bien nourries avec un aliment complet pour poules pondeuses) et l’abreuvoir (pour bien hydrater ses cocottes).

Installer le poulailler : choisir le bon emplacement !

L’emplacement où vous allez installer votre poulailler est un véritable choix stratégique. Idéalement, il faut le positionner le plus proche possible de votre maison et si possible bien en vue (d’où l’intérêt d’acheter un poulailler déco !) afin que toute la famille adopte le réflexe d’aller ramasser les oeufs et s’occuper des poulettes. En effet si vos poules sont proches de votre habitation, elles feront rapidement partie de la famille et développeront à votre contact des comportements étonnants, vous verrez 😉

Si possible placez l’entrée du poulailler à l’est ou au sud/est, choisissez un emplacement peu exposé aux intempéries et au méchant vent du nord.

Un bon poulailler =  des poules bien au chaud… et au sec !

Votre poulailler se doit d’être ensoleillé une partie de la journée, idéalement par le soleil du matin, moins agressif que celui de l’après midi par fortes chaleurs. A l’ombre de l’après-midi, le poulailler aura ainsi le temps de se rafraichir un peu.
Un bon emplacement pour votre poulailler, c’est aussi un endroit qui ne soit pas trop proche d’un cours d’eau ou d’une zone humide, si possible en surplomb. Car les poules ont horreur de l’humidité !

A l’intérieur du poulailler l’air doit circuler et rester sec. Une humidité stagnante favoriserait l’apparition de champignons dans les parois du poulailler avec des conséquences immédiates sur l’hygiène de l’abri. De nombreux éleveurs amateurs se plaignent de pathologies respiratoires pouvant entrainer une surmortalité élevée en hiver. A chaque fois qu’on étudie les causes de ces pathologies, on constate un défaut d’entretien ou un manque d’isolation du poulailler. Vous voilà donc prévenu !

La qualité de fabrication du poulailler est donc indispensable pour un intérieur sain, à commencer par la toiture qui doit être – est-il nécessaire de le rappeler – bien étanche ! En un mot, vos poules doivent avoir leurs pattes et leur crête au sec 😉

Un poulailler design : ok, mais bien aménagé !

Çà y est, vous avez enfin trouvé le poulailler de vos rêves ! Vous avez jeté votre dévolu sur le fameux poulailler déco aperçu dans Marie Claire Maison… Vigilance sur les quelques aménagements indispensables ! Partie repos avec tiroir amovible pour récupérer les déjections, perchoir suffisamment large, partie pondoir séparée… Les poules sont peu exigeantes mais elles ne vous pardonneraient pas d’oublier les bases de leur confort !

Le perchoir peut être de différentes tailles, comptez 20 cm d’espace minimum par poule, pas plus. Elles y dormiront les unes contre les autres pour se tenir chaud et se sentir en sécurité. Sur ce point les poules ne sont pas comme nous, la proximité des congénère ne les oppresse jamais 😉 Quand à la section du perchoir, elle doit être légèrement arrondie sur les bords pour une meilleure ergonomie – songez que les poules s’y agrippent toute la nuit

Ensuite, le pondoir est primordial si vous avez envie que vos poules y pondent leurs bons oeufs frais le matin 😉 En termes d’espace, un carré ou un rectangle de 25 à 30 cm de côté sera suffisant. Les poules aiment s’y blottir, l’effet « nid » les conditionne pour y pondre. Plusieurs poules pourront ainsi se partager un pondoir sans aucun problème. Seules les poules qui couvent (en présence d’un coq bien-sûr) doivent être laissées tranquilles dans un pondoir séparé. Pour la litière, privilégiez la paille broyée, absorbante et bien douillette. 

Il faut prévoir un pondoir pour 2 à 3 poules, qui pourront alterner voire pondre simultanément dans le même pondoir.

poules-perchoir

Les poules aiment se percher. Toutefois, contrairement aux idées reçues, la hauteur du perchoir n’a pas d’importance.

L’enclos : un enjeu de sécurité pour les poules !

La taille de l’enclos dépend du nombre de poules que vous souhaitez accueillir. Idéalement, vos cocottes doivent avoir un bel espace pour se dégourdir les pattes, gratter la terre et faire leur “toilette” dans le fameux “nid de poules” 😉

Il faut prévoir 10 m2 par poule minimum, même si les poules ne refusent pas un espace plus important où elles trouveront une herbe verte plus abondante ! En ce qui concerne l’enceinte de l’enclos, pour protéger au mieux vos poules, prévoyez un grillage de 1m20 de hauteur, sans oublier de renforcer la base de votre grillage afin qu’aucun prédateur (chien ou renard) ne puisse pénétrer dans l’enclos.

poules-enclos-grillage

La plupart des enclos sont grillagés même beaucoup d’éleveurs urbains préfèrent les clôtures en piquets de ganivelle, plus esthétiques.

 

Le poulailler et son enclos sont des éléments essentiels pour le bien être de vos poules. C’est pourquoi il vaut mieux privilégier un poulailler de qualité, robuste et bien agencé qui facilitera son entretien. Vous augmentez ainsi vos chances de garder vos poules en bonne santé et donc… de récolter des bons oeufs frais 😉

 

Vous avez aimé cet article sur le poulailler ? Épinglez le sur Pinterest 😉

organisation-poulailler-poules-pondeuses

PartagerShare on Facebook171Share on Google+0

Articles similaires

3 Commentaires

  • Répondre
    Clemsouille
    11/08/2017 at 3:50

    Bonjour,
    Je débute !
    j’ai un mini poulailler (1m de large sur 50 cm de profondeur) pour mes deux poules. En bas, il est grillagé (donc courants d’air …). En haut, il y a la litière amovible ; on y accède par une rampe.
    1/ Perchoir : d’après ce que j’ai compris, il faut que je fixe une barre en bois un peu au-dessus de la litière pour qu’elles se perchent, c’est bien ça ? (pour l’instant il n’y en a pas)
    2/ niche pour ponte : Je ne comprends pas bien ce que je dois faire – elles n’ont pas encore pondu. Pour l’instant je pense qu’elles dorment dans la paille de la litière, j’y retrouve leurs crottes le matin. Faut-il un autre endroit pour qu’elles pondent ? …
    Merci pour vos précieux conseils

  • Répondre
    Michel
    10/15/2017 at 2:31

    Merci pour ces précieuses informations.
    Je viens d’assembler un poulailler pouvant recevoir un maximum de 4 poules. Ne serait-il pas préférable de commencer l’expérience avec seulement 2 poules?
    Merci par avance pour votre réponse.
    Cordialement.
    Michel

  • Répondre
    Annie
    04/14/2017 at 2:21

    Merci,ce catalogue est très complet.j’ ai une question,est-ce que je peux mélanger des poules rousses et des poules polonaise? Merci

  • Répondre