Accueil/ L'élevage des poules/ Le comportement des poules

Mes poules se battent que faire ?

« Depuis que Mélanie est arrivée mercredi dernier, je ne reconnais plus Roussette. Elle qui était une petite poule si gentille, c’est une vraie peste : prises de bec, coups d’ailes et gloussements d’intimidation… elle n’épargne rien à sa nouvelle colocataire ! ». Comment vous dire… chez Poules Pondeuses nous recevons ces témoignages quotidiennement.

Mettez-vous à la place de Roussette un instant : il est 20 heures, vous rentrez du boulot et vous n’avez qu’une envie, préparer un bon dîner et vous affaler sur le sofa. Soudain la porte sonne. Vous ouvrez, c’est le gardien de l’immeuble en présence d’un individu que vous rencontrez pour la première fois de votre vie.

« Bonjour, voici Georgette. Georgette, je te présente Roussette. Vous allez vivre ensemble. »

Roussette – C’est une blague ?

Georgette – Non pas du tout, pousses-toi. Tu as préparé le dîner ? J’ai trop la dalle. »

Au fond les poules ne sont pas si différentes de nous, vous savez. Elles ne vont pas tout de suite sauter dans les bras d’une nouvelle venue, considérée comme une rivale dans un premier temps.

À partir de 2 poules, une subtile hiérarchie se met en place. Il y a toujours une poule dominante dans un groupe. Par conséquent l’arrivée d’une nouvelle bouscule cette hiérarchie et les bousculades – voire les crêpages de crêtes – sont inévitables.

Rassurez-vous, cela n’a rien de grave. D’ailleurs vous constaterez que progressivement la nouvelle poule va s’intégrer dans le groupe, plus ou moins rapidement selon les caractères. Un peu comme chez nous finalement !

Le premier jour est souvent le plus difficile, disons que c’est le bizutage. La nouvelle est clairement mise à l’écart, il se peut même qu’elle n’accède pas à la mangeoire ! Le soir venu, hors de question de dormir sur le perchoir collectif, mademoiselle ira par terre, pas trop loin de la porte et des courants d’air. Bonjour l’hospitalité…

Le lendemain, des affinités vont peu à peu se créer. Puis après quelques jours, la nouvelle poule sera totalement intégrée au groupe, à sa place dans la hiérarchie. Parfois ce processus prend plusieurs jours mais nous vous le répétons, n’ayez pas d’inquiétude, votre poule va s’intégrer.

Quelques règles simples doivent toutefois être respectées :

Dans la mesure du possible attendez le soir ou la tombée de la nuit pour intégrer une petite nouvelle, car lorsque la nuit tombe, les poules sont plus calmes. Vous pouvez même introduire la poule directement dans le poulailler lorsque les autres dorment, elles apprendront à se connaître au réveil…

« Surprise !!! »

L'arrivée d'une nouvelle poule

Assurez-vous que les poules disposent de suffisamment d’espace pour que la nouvelle puisse facilement se mettre à l’écart pour éviter les brimades. Car si la troupe est confinée dans un parcours de promenade trop exiguë, la nouvelle poule risque de se faire blesser.

Ne jamais introduire un animal affaibli ou blessé au milieu d’un cheptel car les poules sont impitoyables. Elles peuvent martyriser une bête blessée jusqu’à la tuer si celle-ci n’est pas en mesure de se défendre ou de s’échapper (la dure loi de la nature !).

Dans la mesure du possible on évite de mélanger les poules naines et les poules de grande taille dans un même enclos, à moins que l’espace soit important. En effet une petite poule Bantam ou une placide poule Soie pourraient être malmenées par des poules plus vives et robustes comme les poules pondeuses fermières.

Assurez-vous que l’eau et la nourriture sont facilement accessibles. Si nécessaire utilisez 2 mangeoires et 2 abreuvoirs les premiers jours.

Voilà vous savez tout !

 

Vous avez aimez cet article ? Épinglez le sur Pinterest 😉

PartagerShare on Facebook516Share on Google+0

Articles similaires

1 Comment

  • Répondre
    iona
    08/26/2017 at 1:21

    je souhaite reçevoir votre.
    je vous remercie

    Iona

  • Répondre