Accueil/ L'élevage des poules/ Les races de poules

Combien coûte une poule ?

Le juste prix d'une poule

On entend beaucoup de choses sur le prix des poules. Généralement, dans le commerce, le prix d’une poule varie entre 10 et 40 euros. Faisons une petite revue des prix… 2 questions doivent être étudiées pour bien évaluer le coût d’une poule :

La race de la poule

De quelle poule parle-t-on ? S’il s’agit d’une poule pondeuse fermière (rousse, noire, grise ou coucou), une poule prête à pondre, âgée de 4 à 5 mois, coûte entre 15 et 20 euros. Il s’agit ici des souches de poules les plus répandues. Des couvoirs très structurés (pour ne pas dire industriels) produisent chaque année des millions de poussins pour ces races-là. En conséquence les prix de vente sont bas. D’ailleurs quand on s’arrête un instant sur le prix des animaux, on se dit que 15 euros pour un être vivant, même pas le prix de 2 paquets de cigarettes, ça n’est pas cher ! Ce n’est toutefois pas une raison pour acheter sur un coup de tête. Doté de sensibilité, la poule est un animal qu’il faut respecter comme un chien, un chat ou un lapin…

 

Pour les races plus rares comme la poule de Marans, la poule de Houdan, la poule Gâtinaise ou la poule Araucana pour n’en citer que quelques-unes, les cheptels sont issus de petits élevages qui n’ont rien à voir avec les grosses structures qui « produisent » les poules pondeuses classiques. Ici reproduction, incubation, éclosion, élevage des poussins et des jeunes sujets se font de manière quasi artisanale. Conséquence logique : les effectifs sont beaucoup plus réduits et les prix plus élevés. On reste toutefois dans des fourchettes de prix raisonnable, puisque le prix d’une poule n’excède jamais 50 euros.

L’âge de la poule

Lorsqu’on compare les prix entre 2 poules de la même race, les écarts s’expliquent généralement par l’âge des sujets. En effet il faut bien intégrer le coût d’entretien de l’animal. En conséquence une poule âgée de 14 semaines coûtera moins cher qu’une poule de 20 semaines.

Dernier point et non des moindres :

Dans quelles conditions sont élevées les poules ? Si elles sont élevées en extérieur avec une nourriture diversifiée de qualité, par un éleveur qui sélectionne avec soin ses reproducteurs et participe ainsi à la sauvegarde de races de poules anciennes, n’hésitez pas une seconde à rémunérer ces efforts ! Ils sont autant de garanties que votre animal vivra longtemps et en pleine forme !

En d’autres termes : la qualité, ça se paye 😉

PartagerShare on Facebook290Share on Google+0

Articles similaires

4 Commentaires

  • Répondre
    ceysszt
    04/12/2018 at 7:39

    ma poule marrans n est pas en forme marche coome un piguoin a untre strop abdomen je ne sait pas quoi faire

  • Répondre
    Thierry brachet
    03/16/2018 at 12:57

    Prigent, le sable c’est pas pour la coquille mais pour broyer les aliment dans le gésier!!!! Les coquilles d’huîtres écrasées sont pour les coquilles!!!

  • Répondre
    eickmayer christine
    03/11/2018 at 2:12

    je m’occupe des poules de mon voisin en son absence .A mon avis ,il ne nourrit pas assez.
    Pourriez vous m’indiquer la quantité de graines à donner par sujet.
    Merci

  • Répondre
    prigent
    02/22/2018 at 8:24

    pour que vos poules pondent tout l »hiver1 œuf par jour et par poule , il est nécessaire de respecter ces 3 règles :une nourriture la plus diversifiée que possible ;blé mais herbe sont les basessans oublier du sable pour leur coquille ; unabri étanche à la pluie et au vent ;mais aussi de l’affection et aucune brusquerie si la poule se rabaisse à votre approche , caressez la ,elle vous le rendra bien par une meilleure production d’œufs et vous la rendez tellement plus heureuse

  • Répondre